Facebook Place débarque en France : mais diable, que va devenir Foursquare ?

Facebook Place n’est actif en France que depuis hier mais déjà tout le monde de s’interroger sur le devenir de Foursquare ?

L’actuel leader du Check-In conserve pourtant une belle avance avec son système de grades, le push géolocalisé et ciblé d’offres spéciales, coupons de réduction, promos, happy hours… et son joli portefeuille d’annonceurs partenaires.

Il est clair que Facebook de son côté ne mettra pas longtemps à déployer une mécanique similaire. Mais 4square pourra alors compter sur les $$$ d’un Yahoo, ou d’un autre géant en mal d’espaces publicitaires, pour financer la guerre des LBSN – Location-Based Social Networks.

Mais en dernier recours Foursquare dispose d’une arme suprême !

Une divine providence pour laquelle Marc Zuckerberg lui-même aurait vendu le reste de son âme au diable. Des chapelles imprenables, que dis-je des chapelles : de véritables églises ! Un réseau worlwide d’évangélistes in-real-life, brick & mortar… Ladies & Gentlemen, let me introduce you the miracle stories of… The Foursquare Church !

The Foursquare Church

Check-in brothers… CHECK-IN …God provides !

La messe est dite ;)

Foursquare : le premier Social game in real life ?!

En réaction à cet article du blog de l’agence Elaee…

Foursquare est tout sauf un outil de flicage puisque c’est l’utilisateur qui décide, ou non, de déclarer où il se trouve. C’est plutôt un outil de « déclarage » ;)
Quant au business model il a de fortes chances de trouver sa rentabilité bien plus vite qu’un Twitter. Les exemples de campagnes que Elaee a publié sur sa page Facebook témoignent de la pertinence du système pour pousser des offres/infos extrêmement ciblées (géo-ciblées). Le web local et les LBSN (Location-Based Social Networks) ont de beaux jours devant eux.

Reste à atteindre la taille critique (nombre d’inscrits au service) pour pouvoir parler de mass media. Sur ce point aussi Foursquare s’est doté d’une arme efficace qui a déjà fait ses preuves dans le domaine du social networking, en matière de conquête et de fidélisation : le jeu et la compétition.

Avec les grades, les challenges, les classements… Foursquare exploite les mécanismes addictifs et viraux du Casual gaming, ou Social gaming. Les « points Cool » (par exemple) ont très largement contribué à la fidélisation des nouveaux inscrits sur Facebook, et le Casual gaming compte des adeptes par centaines de millions dans le monde !


Enfin, pour revenir au business model, le placement de produits dans les jeux est lui aussi un système de monétisation d’audience qui a fait ses preuves : rentable pour l’annonceur et parfaitement accepté par le gamer, pourvu qu’il soit intelligemment intégré dans le gameplay.


En résumé Foursquare pourrait être l’un des premiers Social game in real life dont le business model serait exclusivement basé sur la pub et le sponsoring.

bk

Le badge « BK Art Star » du Brooklyn Museum – NY – à gagner sur Foursquare

(source : le blog d’Antoine Dupin)